La Baronne et les îles de Brissago: une histoire d‘amour

Antoinette de Saint Léger


À elle nous devons le Jardin botanique de l‘île Saint-Pancrace: Antoinette de Saint Léger, née le 20 juin 1856 en Russie de Wilhelmine Bayer et (probablement) le Tsar Alexandre II. Elle s’est mariée deux fois avant de prendre en mariage en 1881 Richard Fleming, un riche officier anglo-irlandais qui marquera sa vie. Le 7 juillet 1885, le jeune couple s'installe au bord du lac Majeur et, grâce à l'héritage considérable d'un oncle de Fleming (qui devient également comte de Doneraile et baron de Saint Léger) acquiert les îles de Brissago, abandonnées depuis des années.

Les époux rénovent le couvent et se consacrent à la transformation de la Grande Île en parc, jetant les bases du Jardin botanique qu’on peut y voir aujourd'hui e qui abrite nombreuses espèces subtropicales, grâce au climat doux et unique dont jouissent les îles de Brissago.

En 1897, le baron abandonne sa femme sur les îles et s'installe à Naples, mais la baronne au destin similaire à celui d'Ariane choisit de consacrer sa vie à la botanique et à la culture. Sa maison devient un centre d'intense activité culturelle : peintres, sculpteurs, musiciens et écrivains célèbres y sont hébergés. Toutefois, en raison de la guerre e de très mauvais investissements, en 1927 elle est forcée de se séparer des îles, qui sont achetées par l'allemand Max Emden.

Elle meurt à Intragna en 1948, loin de sa maison et de son parc bien-aimé, laissant en héritage spirituel cette île sur laquelle, abandonnée, elle a su recréer l'atmosphère des régions méditerranéennes du monde. Elle repose sur la Grande Île, où ses restes ont été transférés en 1972.

 

Comment les îles de Brissago se sont développées entre les mains de Max Emden ? Et comment sont-elles devenues la propriété du Canton et des communes d'Ascona, Brissago et Ronco sopra Ascona ? L'histoire continue dans la prochaine newsletter !