Le Grand sentier du Val Verzasca

Vogorno

Pour la beauté du paysage et pour le parcours qui s’articule au milieu des bois et le long du fleuve aux eaux couleur émeraude, le "Grand Sentier" du Val Verzasca est certainement l’une des promenades les plus appréciées du Tessin. L’itinéraire suit l’ancien chemin de muletier, au milieu des constructions rurales, chapelles, petits ponts, cascades et prés fleuris. Les groupes et les familles aiment beaucoup la faire parce qu’elle est facile et on peut l’interrompre quand on veut, grâce à l’accès aux nombreux arrêts de transports publics pour le retour. De plus, en été, on peut se vivifier avec un bain rafraîchissant dans le fleuve.

Le parcours peut commencer aussi bien de Mergoscia que de la digue de la Verzasca. Dans le premier cas, on arrive à Corippo en marchant à une centaine de mètres de hauteur au-dessus du lac artificiel. On descend ensuite au "Bivio di Corippo". Dans le deuxième cas, en partant de la digue, après un long tronçon de chemin dans le bois, on traverse les nombreuses fractions de Vogorno, avant de retourner dans le bois pour arriver également au "Bivio di Corippo". D’ici, le parcours continue à plat jusqu’au village de Lavertezzo, très connu pour son pont à deux arcades et ses magnifiques flaques d’eau verte.

On continue pour Brione le long d’un tronçon où fut réalisé un “Sentier pour l’art” il y a quelques années, on entrevoit encore quelques sculptures d’artistes contemporains incorporées dans un contexte naturel vraiment favorable. Il s’agit d’œuvres différentes en ce qui concerne le style, la technique et les matériaux (céramique, bois, métal, verre et pierre). Comme cela était prévisible, certaines de ces sculptures se sont “fondues” dans la nature, tandis que d’autres, au contraire, ont conservé leur aspect original.

Le parcours continue, au milieu des vieilles constructions et des chapelles jusqu’au denier village, on peut même observer, quelques pièges à loups mis en évidence depuis peu. À Sonogno on peut visiter la “Maison de la laine” et le musée ethnographique, qui recueille les mémoires de la vallée et l’histoire des ramoneurs. De Sonogno on rentre avec la voiture postale.

Recherche sur ascona-locarno.com


Résultats