La châtaigne

 

Le châtaignier, arbre typique du sud des Alpes entre 200 et 1'000 mètres d’altitude, s’est par le passé mérité le nom d’“arbre à pain”, parce que la châtaigne, depuis le Haut Moyen Age, a été un des aliments principaux pour les populations du canton du Tessin, grâce à des méthodes de conservation qui en garantissaient la consommation presque toute l’année. Une des plus connues était une procédure particulière pour faire sécher les châtaignes; des forêts de châtaigniers celles-ci étaient portées dans les “grà”, petites bâtisses en pierre à deux étages où ces fruits séchaient lentement sur un feu qui maintenait pour des semaines une chaleur constante. La vision romantique de ces écharpes de fumée qui s’élevaient des “grà” est presque un souvenir, mais restent intactes la valeur nutritive et la bonté de ce fruit automnal. Aujourd’hui comme jadis, les produits dérivés de la châtaigne sont les mêmes: farine, flocons, pain, pâtes, gâteaux, marmelades, bières. Les gourmets apprécient les marrons glacés, les marrons grillés, les châtaignes bouillies avec la crème ou servies comme accompagnement de la chasse, et beaucoup plus de délices encore.

Textes de Alessandro Pesce, journaliste, et Daniela Linder-Basso (UCT).