Vacances d’automne au Tessin: découvrez les Centovalli

Vous planifiez vos vacances d'automne au Tessin, dans la région ensoleillée du lac Majeur? Découvrez notre meilleur conseil pour un automne enchanteur : découvrir les Centovalli en train, à travers les couleurs de l'automne grâce au Treno del Foliage.


En automne surtout, les Centovalli, les «cent vallées», se présentent sous leur plus beau jour. Le trajet à bord du Train du feuillage (Treno del Foliage) révèle les plus ravissants villages du Tessin et permet de vivre l’«été indien» au fil des rails. Dans les Centovalli, les visiteurs découvriront une nature aux couleurs chatoyantes mais également un lieu plein de gaieté. Car cette région est étroitement liée à la famille Dimitri qui, depuis la vallée, parvient à faire rire la Suisse entière.

La vallée des Centovalli tire son nom des nombreux vallons latéraux (même s’ils ne sont pas cent) partant de la vallée principale. Celle-ci s’ouvre à Intragna puis serpente jusqu’à Camedo, situé à la frontière italo-suisse. Dans cette vallée si particulière, rien de mieux que de prendre place à bord du Centovalli-Express pour découvrir les magnifiques feuillages colorés de l’automne. Durant cette saison aux couleurs chaudes, le Centovallina – c’est le nom de ce chemin de fer – relie toute les heures Locarno à Domodossala en traversant les forêts multicolores et en s’arrêtant dans les plus charmants villages disséminés dans la vallée. Grâce au climat méditerranéen du Tessin, l’automne y est particulièrement long et on peut l’admirer jusqu’à la mi-novembre. C’est donc un bon plan pour passer des vacances d’automne en toute détente. Un conseil aux visiteurs: ne surtout pas manquer de faire des haltes en chemin pour découvrir ces villages uniques avec leurs constructions de pierre typiques et se restaurer dans un grotto.

Intragna

Le petit village d’Intragna est la porte des «cent vallées». C’est là que les Centovalli et le val Onsernone se séparent et que se trouve le confluent des deux rivières Melezza et Isorno, d’où le nom de la localité (en latin «entre deux rivières»). Le village peut vanter une longue histoire: il existait déjà au Moyen-Âge.

Intragna invite les visiteurs à une immersion dans l’histoire: autrefois, le village était connu pour la traite des enfants placés qui étaient vendus comme ramoneurs dans les grandes villes. Aujourd’hui, on peut flâner dans les étroites ruelles, boire un café sur la terrasse ensoleillée et jouir d’une vue panoramique sur le village. Après avoir gravi les plus de 160 marches de l’étroit clocher, le visiteur arrive sur une plateforme panoramique. En passant près du mécanisme d’horlogerie, juste sous les cloches, il peut contempler tout le village et profiter d’une vue plongeante sur la vallée. Ce clocher de 65 mètres est le plus haut de tout le canton et fait partie du musée régional attenant.

Rasa

Depuis 1958, le petit village idyllique de Rasa est accessible directement en téléphérique depuis la gare de Verdasio – autrefois, on ne pouvait y arriver qu’à pied. Là-haut, un hameau enchanteur attend les visiteurs, avec ses maisonnettes de pierre typiques, une petite église du XVIIe siècle ainsi qu’un merveilleux panorama sur les Centovalli aux couleurs automnales.

Ce village sans voitures compte parmi les trésors cachés du Tessin. C’est le lieu idéal pour passer quelques heures paisibles ou partir pour de longues randonnées d’automne. À moins de dix minutes en amont de Rasa se trouve une balançoire installée dans le cadre du projet «Swing the World». Deux jeunes tessinois ont placé des balançoires dans les lieux du canton offrant les plus beaux panoramas. Cette courte balade dans la forêt automnale en vaut vraiment la peine. De là, on peut découvrir le monde en se balançant, tout en profitant d’une vue magnifique sur le petit village de Rasa.

Intragna

En flânant dans Verscio, les visiteurs ne doivent surtout pas manquer de suivre les petits clowns postés au coin des ruelles. Ils montrent le chemin vers le Teatro Dimitri et le Musée comique attenant, le Museo Comico. Ce théâtre a été fondé en 1971 par le clown Dimitri et son épouse Gunda. Le clown sans doute le plus célèbre de Suisse a trouvé dans les Centovalli sa patrie de cœur et a fortement marqué la région de son empreinte.

Le théâtre permet de s’immerger dans l’univers des clowns. On y vit de grands moments culturels tout en savourant des spécialités culinaires dans une ambiance unique créée par Dimitri. A Verscio on trouve aussi l’Accademia Dimitri, l’une des quatre écoles universitaires de théâtre de Suisse et l’unique du Tessin. Les élèves vient du monde entier pour la fréquenter. La famille Dimitri est liée à la vallée des Centovalli depuis plus de trois générations. David Dimitri, le fils du clown Dimitri, dirige aujourd’hui le théâtre. Déjà quand il était enfant, il se rendait tous les jours à l’école sur son monocycle – sauf les jours de pluie où il prenait le Centovallina – de Verscio à Intragna. En 2021, le Teatro Dimitri a fêté ses 50 ans d’existence. Une année anniversaire passionnante, pleine de manifestations diverses et de représentations uniques. «Les Centovalli, c’est mon pays. Je les connais comme ma poche. Et pourtant, je découvre sans cesse de nouvelles choses»: les mots de David Dimitri ne pourraient mieux représenter la vallée mystique et colorée des cent vallées, où il vaut toujours la peine de s'aventurer pour une aventure douce et pleine de rires.

Bon à savoir

Les adorables clowns qu’on voit dans la vidéo, Aline et Martin del Torre de la Compagnie Pas de Deux, sont tous deux diplômés de l'Académie Dimitri. Ils emmènent leur théâtre ambulant avec leur scène à quatre roues à travers l'Europe, atteignant même des endroits reculés pour faire vibrer le public avec leurs performances musicales et acrobatiques.

Recherche sur ascona-locarno.com


Résultats