Palais Tondù

Borgnone

Situé à l'entrée de Lionza, l'ancien et imposant palais dit « des Tondù » remonte au XVIIe s. Ses origines sont baignées d’un véritable halo de mystère : on raconte qu’un ramoneur parti de Lionza pour l'Italie avec ses deux très jeunes fils mourut suite à un accident dans la ville de Parme. Les riches propriétaires de la maison dans laquelle il nettoyait les cheminées, se sentant responsables de ce malheur, prirent soin des orphelins. Ceux-ci, revenus au pays après quelques années et s’étant enrichis, construisirent le palais et donnèrent un nouvel élan au développement du village. Les descendants des Tondù, définitivement installés à Parme, laissèrent en 1784 toutes leurs propriétés à la communauté. Le blason de famille est visible sur la « maison du chapelain », près de l'église, de peu en dessous du village, dans la chapelle avec portique de la Tesa, où il est entouré d’une fresque et d’une inscription de 1692.
Sur la porte de la maison Tondù, se trouve une fresque représentant la Vierge à l'Enfant entre deux saints, avec l'inscription « Les frères Andrea et Giov Antonio, fils d'Andrea Tondutti, firent construire cette œuvre dévote en l’an 1658 ».
A l’intérieur, de vastes pièces avec des cheminées et des plafonds en voûte ou en bois ouvragé.
La maison est actuellement la propriété de la Fondation du même nom, qui en étudie les possibilités de restructuration, de restauration et d’utilisation.

Recherche sur ascona-locarno.com


Résultats