Découvrez le canyoning au Tessin

Le canyoning au Tessin est une expérience onirique et grisante. Avec de nombreux cours d’eau, le Tessin cache des canyons et des gorges immergés dans une nature intacte et sauvage. L’environnement parfait pour pratiquer le canyoning ou canyonisme, le sport dans lequel on descende à pied les canyons creusés par l’eau en suivant le cours de la rivière. Bien qu’elle puisse sembler complexe au premier abord, il s’agit d’une activité adaptée à tous. Il suffit d’avoir une envie d’aventure, du respect pour la nature, et de l’amour pour l’eau. Si vous voulez découvrir un paysage que vous n’avez jamais vu, vous amuser, vous enthousiasmer et vous émerveiller devant la beauté des canyons de la région d’Ascona-Locarno, le canyoning est le sport qu’il vous faut.


Il ne faut pas grand-chose pour faire du canyonisme en tant qu’amateurs: une approche positive, un peu de courage, de la confiance et l’envie de s’amuser. Mais on doit d’abord trouver un guide expérimenté qui puisse nous accompagner dans une descente de canyon adapté à nos capacités. Le canyoning n’est pas considéré un sport extrême, s’il est pratiqué dans de bonnes conditions et il convient donc également aux familles. Tout dépend de la difficulté du canyon que vous choisissez: certains sont praticables dès l’âge de six ans, d’autres demandent une certaine préparation physique. 

Pour notre première expérience dans le monde du canyoning, notre guide nous porte en Vallemaggia, dans le canyon du Val Grande. Le recours à une guide est le seul moyen de pratiquer le canyoning en toute sécurité et dans de bonnes conditions pour les amateurs. Les itinéraires durent généralement une demi-journée. Il n'est pas nécessaire d'apporter quoi que ce soit, tout l'équipement est fourni. Nous nous retrouvons le matin, faisons connaissance avec le guide et apprenons les bases du canyoning lors d'une mini-formation. Puis nous commençons l'ascension pour atteindre le point à partir duquel nous commencerons à descendre le canyon. Cela prend environ quarante minutes, mais la promenade est très agréable, et nous faisons de belles rencontres avec des animaux tels que des chèvres et des poneys. Une fois sur place, nous enfilons nos combinaisons en néoprène, les chaussettes de la même matière, le casque, les chaussures de canyoning et un harnais spécifique aux canyons. Nous sommes prêts à suivre les traces des premiers canyonistes, les spéléologues français qui, à des fins purement scientifiques, pénétrèrent dans les isolées Gorges du Verdon au début des années 1900 pour les explorer. Alors que nous nous frayons un chemin dans le canyon, à travers les toboggans de roches lissées par l'eau, dans des bassins créés par des cascades et d'un rocher à l'autre, nous avons presque l'impression de nous perdre en Amazonie.

Entourés de rochers et de gorges qui, par endroits, ressemblent à des grottes, on oublie tout le reste et on ne peut que s'émerveiller devant les gigantesques blocs rocheux lissés par l'eau qui coule, devant la nature sauvage et la beauté unique de lieux que l'on ne peut découvrir qu'en y faisant du canyonisme; dans l'eau, en glissant, en plongeant. Nous sommes à un jet de pierre de la civilisation, mais nous ne le sentons pas. La lumière qui filtre à travers les feuilles, le bruit de l'eau et la puissance de la nature sont tout notre monde. On a vraiment l'impression d'être dans un endroit complètement isolé.  

De plus, il n'y a que nous et notre guide. Le canyoning consiste à nager, marcher, descendre en rappel, sauter et glisser, le tout dans l'environnement particulier d'un canyon. Bien sûr, on se fatigue. Une bonne condition physique et le fait de savoir se déplacer en montagne sont un gros plus, mais certains des canyons de la région d’Ascona-Locarno sont parfaits pour les débutants et même pour les enfants. On n’est jamais obligés de plonger, il y a toujours un itinéraire alternatif, donc le canyoning c’est aussi bon pour ceux qui n’aiment pas sauter de grandes hauteurs. En tant qu’activité de groupe, elle est amusante, dynamique et constitue un excellent moyen de renforcer les liens. Les compagnons sont essentiels: ils vous poussent, vous encouragent et vous aident. Arriver à la fin est un peu comme se réveiller d'un rêve. Fatigués et avec assez d'adrénaline dans le corps pour tenir un moment, après avoir fait nos adieux, nous profitons du temps qu'il nous reste pour nous arrêter dans un grotto et déguster les spécialités locales. Du coup, nous avons l'impression d'être de retour au cœur du Tessin, surtout maintenant que nous en avons vu un coin inconnu de ceux qui n'y ont pas fait de canyoning ici.

Le tuyau de l’expert: les lieux plus magiques où faire du canyoning à Ascona-Locarno.

Le Vallemaggia a les canyons les plus époustouflants : Val Grande est l’un des plus beaux et accessibles à la plupart du monde. Celui du Val di Gei est plus difficile, mais il est adapté aussi à ceux qui ne sont pas des experts. Puis, il y a celui de Giumaglio, un canyon très aquatique avec des gorges étroites merveilleuses. Dans le Val Verzasca nous avons le canyon du Val Corippo, le plus connu et apprécié de tous. Sa particularité est d’avoir une partie inferieure facile adapté aussi aux familles et un partie supérieure difficile, qui demande une certaine préparation.

La sécurité avant tout. Toujours accompagné d'un guide et faites attention au niveau de l'eau.

Le canyoning n'est pas un sport extrême à condition qu'il soit pratiqué dans de bonnes conditions. Soyez toujours accompagné d'un guide expérimenté et suivez ses instructions. La rivière sait être belle et calme ou rugissante et impétueuse et cache bien ses grands dangers. La profondeur de l'eau, les courants et surtout les tourbillons d’eau peuvent vous prendre par surprise et sont des dangers à ne pas sous-estimer. Profitez de votre journée à la rivière sans soucis en suivant les recommandations sur la sécurité dans l’eau.

Recherche sur ascona-locarno.com


Résultats