La tradition du carnaval au Tessin

Au Tessin, la tradition du carnaval est extrêmement vive. C'est une fête liée au territoire, à l'amusement, à la musique et à la gastronomie à laquelle les Tessinois sont initiés dès l'enfance. Pendant ces jours, les rues sont remplies de confettis colorés et de masques espiègles, et les soirées sont animées par le bruit, la musique et la danse. C'est une fête folle pour se retrouver, s'amuser et bien manger. Mais quelles sont les traditions carnavalesques typiques du Tessin et de la région d'Ascona-Locarno? Même si nous devons renoncer cette année aux célébrations carnavalesques sur les places et dans les rues, cela ne signifie pas que nous ne pouvons pas célébrer le carnaval. Nous apporterons la fête directement chez vous avec un regard approfondi sur les traditions du carnaval au Tessin.

Le plus grand carnaval du Tessin, et aussi le plus célèbre, est le Rabadan de Bellinzona, mais en réalité les carnavals se multiplient dans notre Canton, et pas seulement dans les grandes villes: presque chaque village a son carnaval, avec plus de 130 carnavals locaux. Dans la région du lac Majeur, les plus importants sont ceux de Locarno, Ascona et Brissago. Célébration, danse, réjouissance, bruit, couleur, gaieté et délicieux desserts. Ce sont les ingrédients clés d'un carnaval tessinois réussi. Le Tessin a également la réputation d'être l'un des cantons où les célébrations durent le plus longtemps.

Cela est dû au fait qu'en plus du carnaval romain, le Tessin célèbre encore le carnaval ambrosien dans certains endroits comme Tesserete, Brissago et dans le Haut-Tessin (Leventina, Blenio, Riviera), car, jusqu'à la seconde moitié du XIXe siècle, le canton dépendait encore des diocèses de Côme et de Milan. Les deux carnavals ont lieu à deux moments différents: le carnaval romain du jeudi au mardi précédant le mercredi des Cendres et le carnaval ambrosien du jeudi au samedi précédant le premier dimanche de  carême. Les dates du carnaval sont liées à celles de Pâques, et sont donc mobiles. En effet, bien que nous ayons l'habitude d'associer le mois de février au carnaval, il peut arriver que les fêtes de carnaval tombent au début du mois de mars. Mais pourquoi on célèbre le carnaval? Bien que de nombreuses traditions aient aujourd'hui changé, c'était autrefois une période où les gens se livraient à des excès avant le jeûne imposé par le carême. Dans la société tessinoise, majoritairement paysanne jusqu'au milieu du XXe siècle, cela signifiait avant tout manger plus copieusement. Le jeudi précédant le mercredi des Cendres, l'abattage avait lieu pour la dernière fois, et tous les produits devaient être consommés avant le début du jeûne, aussi bien la viande que la graisse: c'est pourquoi pendant le carnaval, on préparait des tortelli et des chiacchiere (bugnes).


Au Tessin, le début des festivités était autrefois annoncé aussi bruyamment que possible. Les garçons mettaient des cloches à vache autour du cou et couraient dans tout le village pour annoncer le carnaval - une tradition qui a aujourd'hui presque totalement disparu. D'autres aspects typiques du carnaval tessinois sont les jeux et les divertissements tels que le bingo, le mât de cocagne sur lequel les enfants grimpent pour gagner des prix juteux, la danse et les défilés masqués. Il existe également des journaux satiriques de carnaval. Et la gastronomie joue naturellement un rôle central: le risotto et les luganighe sont les plats typiques qui sont souvent servis gratuitement pendant cette fête. 

Une autre particularité de la tradition carnavalesque tessinoise est la remise des clés de la ville aux rois et reines du carnaval (à l'exception de Chiasso, qui devient une République libre dirigée par un Premier ministre), qui sont chargés de diriger les festivités.  La Stranociada de Locarno, par exemple, est le règne du roi Pardo II. La tradition veut que tout commence le vendredi soir avec les concerts des Guggen. À une heure du matin, la cérémonie de remise des prix et le défilé ont lieu sur la place Saint-Antoine, où les gens se retrouvent pour le risotto le samedi.  Lors du carnaval avec risotto d'Ascona, le mardi gras, les masques envahissent le Borgo et la promenade au bord du lac. Le carnaval est devenu célèbre pour son risotto gratuit sur la piazza surplombant le lac, qui est très apprécié des Tessinois et des touristes. À Brissago, où on célèbre selon le rite ambrosien, le carnaval du roi Pitoc a conservé de nombreuses traditions anciennes: les festivités sont annoncées par des enfants qui vont de maison en maison, et elles se terminent le premier dimanche de carême par le feu de joie de la poupée en paille. Mais ce ne sont là que quelques-uns des nombreux carnavals de la région. Il est courant pour la population tessinoise, qui aime faire la fête, de jongler avec autant de carnavals que possible.

Recherche sur ascona-locarno.com


Résultats