Les surprises de la Valle Verzasca

25 km d'expériences surprenantes

Dans la vallée de la Verzasca, on ne sait jamais exactement ce qui nous attend derrière la courbe suivante, mais dans un sens positif. Sachez qu'entre autres choses, nous avons gardé la cerise sur le gâteau pour la fin...


Sonogno – au bout du monde

Nous partons de Sonogno, le village le plus en amont de la vallée. Ici, on a vraiment l'impression d'avoir atteint la fin du monde. C'est un village magnifique et bien entretenu, plein de rustici (les maisons en pierre typiques du Tessin) et d'un charme irrésistible donné aussi par les sommets qui l'entourent et le bruit lointain de la chute d’eau de Froda.

Une courte promenade nous mène à ce spectacle naturel impressionnant. Après le Grotto Efra, on voit la chute d'eau et le pont en bois ; en remontant pour un court tronçon apparaît une énorme piscine naturelle, dans laquelle se jette la chute d'eau. Quand le soleil brille, l'eau qui tombe crée un arc-en-ciel coloré qui s'étend jusqu'au bassin en contrebas - à couper le souffle ! Alors pourquoi ne pas profiter de ce lieu magique et énergique et pique-niquer sur le banc panoramique ?

Cascata della Froda, Sonogno

De retour à Sonogno, nous sommes allés au musée ethnographique pour découvrir l'histoire et la culture de la vallée, et à la Casa della Lana, où nous avons suivi une leçon de filature, grâce à laquelle nous avons pu profiter d'un aperçu de la production traditionnelle de laine. Devant la Casa della Lana il y a des montagnes de boules colorées, sauf que ce ne sont pas des boules, c'est la laine fraîchement teinte qui sèche au soleil et attend d'être peignée et filée.

Un travail manuel impressionnant qui demande beaucoup de sensibilité au bout des doigts, et qui ici se fait encore, avec beaucoup d'amour et de passion. Après être entré dans l'histoire de cette usine à un tel point, faire le tour du magasin pour acheter les produits de laine de la maison n'est qu'un plaisir, ainsi qu'un excellent moyen de ramener chez soi un souvenir qui soutient l'artisanat local.

En randonnant d’un lieux à l’autre

Sur le Sentierone, le sentier qui traverse toute la vallée, nous longeons les eaux émeraude de la Verzasca. L'itinéraire est facile et idéal pour découvrir la vallée et ses beautés à pied, car les nombreux arrêts de bus vous permettent de le faire par étapes et de revenir à tout moment. Les belles prairies fleuries, le bruit de l'eau, la forêt ombragée, les rayons chauds du soleil et les chèvres sur le chemin nous éloignent de la réalité.

Réalité qui nous parvient plus tard, dès qu’on commence à ressentir la faim. Nous nous arrêtons dans un grotto accueillant et nous nous revigorons avec les plats classiques de la cuisine tessinoise : plat tessinois, polenta avec viande braisée et risotto. Et, bien sûr, un bon Merlot siroté dans le boccalino typique. Pour cette fois pas de dessert, comme mentionné, nous le gardons pour plus tard.... D'ailleurs, les chèvres noires sont connues sous le nom de « Capra Nera di Verzasca » et proviennent de cette vallée. Elles sont particulièrement résistantes aux fortes variations de température, ce qui en fait la race idéale pour la vallée de la Verzasca, où il fait chaud en été et où il peut faire très froid en hiver.



Le pont le plus photographié de la vallée

Le Ponte dei Salti (Pont des Sauts) de Lavertezzo, qui remonte au XVIIe siècle, est de loin le sujet le plus photographié de toute la vallée : au fil du temps, il en est devenu le symbole le plus célèbre. En plus de capturer sa beauté en quelques photos, nous le traversons pour profiter du spectacle de l'eau si verte qu'elle ressemble à la mer des tropiques. Nous profitons des quelques minutes où il n'y a pas beaucoup de monde pour prendre aussi quelques photos souvenirs.

Sept secondes et demie d'adrénaline

Notre itinéraire nous mène à Vogorno, où se trouve le barrage depuis lequel James Bond a sauté dans le film GoldenEye de 1995. C'est là que nous attend notre dessert tant attendu. Dès que nous nous approchons, nos mains commencent à transpirer et le fait de regarder vers le bas donne une légère sensation de vertige.

Le barrage de Contra est la quatrième plus haute barrière d'eau de Suisse, c'est peut-être pour cela que le sentiment ne diminue pas quand on entend les cris des gens qui sont en train de sauter à l'élastique – s’ils crient de joie ou de peur pure on ne peut pas le savoir. Bien que la tentation de faire comme 007 et de faire face au mur de 220 m en chute libre soit grande, pour cette fois nous (en fait, moi) choisissons de faire l’impasse sur le dessert. Bon, cela signifie que nous nous arrêterons pour manger une glace sur le chemin du retour en guise de prix de consolation.

Comment s’y rendre

La vallée de la Verzasca peut être atteinte en voiture (en suivant les indications vers Valle Verzasca depuis Locarno) ou en bus depuis Locarno. Le stationnement en haute saison étant limité, le moyen le plus confortable pour s’y rendre est le bus, surtout si vous séjournez dans un hôtel, une auberge ou un camping dans le canton du Tessin : grâce au Ticino Ticket vous pouvez profiter des transports en commun gratuitement. Le déplacement en bus permet également plus de liberté dans le choix de l'itinéraire sans avoir à penser à récupérer la voiture. Si vous préférez toujours avoir votre voiture avec vous, le prix du ticket journalier pour le parking est de CHF 10.

Recherche sur ascona-locarno.com


Résultats