Sauter à l’élastique comme James Bond au cœur du Tessin

Tous les cinéphiles la connaissent : c'est la scène d'ouverture du film GoldenEye. James Bond effectue un saut à couper le souffle qui restera dans les annales du cinéma. Cette scène restera dans les mémoires comme la meilleure scène de cascade de l'histoire du cinéma, et pas pour rien : le cascadeur Wayne Michaels a établi ce jour-là un nouveau record du monde pour le plus haut saut depuis une structure fixe.

Peu de gens le savent, mais cette scène se déroule ici même, dans la région d'Ascona-Locarno. Le saut qui a rendu célèbre l'ouverture du dix-septième chapitre des aventures de James Bond a été filmé dans la vallée de la Verzasca, précisément sur le barrage de Contra, qui bloque le cours du fleuve Verzasca et crée le lac artificiel de Vogorno.

En 1986, afin d’échapper à ses poursuivants, l'agent secret James Bond - joué par Pierce Brosnan - fait un saut de plus de 200 mètres lors de l'inoubliable ouverture du film GoldenEye. En réalité, nous sommes en 1995, la structure à partir de laquelle James Bond saute est le barrage Contra, à l'embouchure de la vallée de la Verzasca, et le sauteur n'est pas Pierce Brosnan mais le cascadeur Wayne Michaels. Près de trente ans ont passé, mais le film détient toujours le record du monde Guinness pour le plus haut saut à l'élastique d'une structure dans un film.

220 mètres de haut, une vue à couper le souffle, un précipice impressionnant et une chute libre de 7,5 secondes pour un pic d’adrénaline record : tels sont les ingrédients du Saut de 007 ou Saut à l’élastique de GoldenEye, un saut que, grâce au film, est devenu une véritable attraction touristique et une destination à ne pas manquer pour tout vrai passionné de saut avec forte décharge d’adrénaline.

Une expérience unique et inoubliable que vous pouvez savourer dans le cœur vert du Tessin, à quelques kilomètres à peine de Locarno. Construit entre 1960 et 1965 sur un projet de l'ingénieur Giovanni Lombardi, le barrage de Contra a été inauguré le 27 octobre 1966, bien que son premier essai réel ait eu lieu bien plus tôt, avec une crue d'une ampleur exceptionnelle le 10 septembre 1965. Le barrage crée un bassin de 6 kilomètres de long et peut produire en moyenne 227 millions de KWh d'énergie par an. Bien qu'il ne soit que le quatrième plus haut barrage de Suisse (après le barrage de Luzzone au Tessin, le barrage de Mauvoisin et le barrage de la Grande-Dixence en Valais), il abrite la deuxième plus haute installation fixe de saut à l'élastique du monde. Le plus haut se trouve à Macao, en Chine, où on peut sauter depuis la tour de Macao à une hauteur de 233 mètres.

Le Val Verzasca a quelque chose à offrir à chacun, que vous soyez un cinéphile, un admirateur des lacs, un randonneur à la recherche de la paix dans la beauté du paysage ou un fan d'un bel après-midi où s’allonger sur des rochers chauffés par le soleil au bord de la rivière.

La vallée de la Verzasca n'est pas seulement un lieu pour les casse-cou et les amateurs de sports extrêmes. Pour ceux qui aiment la nature intacte et la fascination ancestrale de l'eau qui coule dans un canyon rocheux, la vallée de la Verzasca est un petit paradis, aussi instagrammable qu'agréable. La paix et la beauté des paysages que l'on peut voir le long du Sentierone sont un véritable régal pour les photographes et les amoureux de cette splendeur naturelle qui régénère l'esprit. Le Ponte dei Salti de Lavertezzo est une autre destination incontournable : construit au XVIIe siècle sur le site d'un ancien pont romain, il traverse le cours du fleuve Verzasca à un endroit célèbre pour ses paysages de cartes postales. Ainsi, le Ponte dei Salti est devenu le pont le plus photographié de toute la région. 

Recherche sur ascona-locarno.com


Résultats