Randonnée avec les lamas du Mont Comino

Dociles et incroyablement sympathiques, les lamas savent toujours tourner une excursion en famille en un moment inoubliable. Les bois et les ensoleillés pâturages du Mont Comino sont la maison d’un élevage de wooly lama. Faire du trekking avec eux n’est pas seulement faire une promenade, c’est une expérience qu’on se souvient à jamais.

“Tout a commencé ici, au Mont Comino. Nous voulions donner un élan agricole à la montagne et sauvegarder ses belles prairies sèches. Le seul moyen d’y parvenir c’était de créer une ferme, mais trouver des animaux qui conviendraient à tout le monde c’était compliqué. Puis, grâce à une randonnée avec nos petits-enfants, nous avons découvert les lamas.”  

À 6 minutes en téléphérique de Verdasio, au petit matin, le Mont Comino – 1200 m d’altitude – est déjà baigné par le soleil. Le calme des premières heures de la journée recouvre les bois qui entourent les pâturages, mais le silence qui règne n’est pas celui des dimanches en ville, c’est plutôt le silence enrichi par les bruits de la forêt touffue d’arbres séculaires. La brise caresse l’herbe le long du chemin, les fleurs des prairies qui poussent par-ci par là. Dans les prairies et pâturages secs vivent une grande variété de plantes et d’animaux. On y trouve environ 1700 espèces, les deux tiers des espèces végétales suisses, dont le 37% sont rares ou menacées. C’est dans ce petit paradis que Marisa et Jean-Pierre Bäschlin ont choisi de créer leur propre ferme. Les lamas s’intègrent parfaitement dans cette image : ils ne ruinent pas le sol, ils boivent peut et ils ne font pas de bruit. En plus, les plantes, les fleurs et les herbes aromatiques sont leur régime idéal.

Les lamas ont un sens hiérarchique très marqué. Pour certains, comme Lamir et Zlatan, il est très important de rester au sommet, tandis que d’autres se trouvent bien au bas de la hiérarchie, car ils préfèrent ne pas avoir de responsabilités. Ils suivent tous le plus haut gradé, c’est pourquoi pendant les excursions ils sont faciles à conduire même pour les enfants : ils connaissent le chemin et leur agilité donne confiance aussi à leur compagnon.   

L’élevage Lamatrekking compte une vingtaine de lamas, dont trois nouveaux nés et deux alpagas un peu rebelles. Le chef du troupeau est Lamir, même si Zlatan – le deuxième en hiérarchie – tente depuis un petit moment de le remplacer, en vain. Dans les randonnées on est accompagnés par les mâles, car ils ont un caractère plus doux et une plus grande résistance. Au Mont Comino il y a trois différents itinéraires avec des différents niveaux de difficulté : l’initiation, idéale surtout pour les enfants et ceux qui n’ont pas l’habitude à marcher dans les montagnes, la demi-journée de randonnée autour du mont, et le trekking d’une journée jusqu’au sommet du Mont Comino. Les lamas sont très gourmands : ils ne résistent pas à prendre une bouchée de leurs fleurs préférés, et ils aiment aussi se frotter dans les ronces. C’est précisément leur singularité qui rend la randonnée avec les lamas si forte en émotion. Une fois l’aventure terminée, s’éloigner des lamas n’est pas facile, surtout pour les petits, mais le souvenir de leur sureté à nos côtés sur le chemin restera gravé à jamais dans notre mémoire. Et si cela n’est pas assez, on peut toujours acheter un duvet de laine de lama qui nous rappellera pendant l’hiver ce merveilleux voyage au parfum de fleurs sauvages.

Savais-tu que…

La laine de lama existe en 22 teintes naturelles différentes. Elle est fine et chaude, et comme elle ne contient pas de lanoline, elle est également hypoallergénique. Sur le marché du textile, elle est traitée comme une fibre de luxe. Les lamas du Mont Comino sont tondus une fois par an.

Recherche sur ascona-locarno.com


Résultats