En bateau sur le lac Majeur

Le lac Majeur, également appelé Verbano, se partage entre la Suisse et l’Italie. Il est situé à cheval sur le canton du Tessin, le Piémont et la Lombardie. Le climat singulier qui le caractérise et la beauté des petites villes qui bordent ses rivages en font une destination touristique d’un charme exceptionnel. Découvrir en bateau le lac aux couleurs intenses et les montagnes qui l’entourent est une expérience donnant une touche encore plus spéciale à vos vacances. De plus, si vous aimez partir en exploration, chaque point de mouillage est une escale idéale pour découvrir les joyaux de la région.


Notre croisière commence à Locarno, où le bateau prend la direction du Gambarogno. Cette rive dominée par la montagne du même nom abrite le Parc botanique du Gambarogno, qui regorge d’azalées, de rhododendrons, de pins, genévriers, lierres, sapins exotiques, et possède en outre une remarquable collection de camélias et de magnolias. La meilleure saison pour visiter le parc est le début du printemps: à cette époque, il est empli de fleurs aux nuances roses qui s’épanouissent en toute beauté. San Nazzaro possède un joli lido où l’on peut se rafraîchir pendant l’été. 

Grâce au climat méditerranéen, on peut plonger et nager dans le lac Majeur dès le début de l’été. Les températures montent vite dans cette région ensoleillée, et les petites villes du littoral sont célèbres pour leurs plages de sable blanc et leurs lidos bien aménagés. Depuis le port de San Nazzaro, nous reprenons le bateau en direction de Brissago. En un quart d’heure à peine, nous accostons au pittoresque débarcadère d’Ascona, sur la célèbre place qui borde le lac. À leur descente, les passagers sont accueillis par des maisons typiques aux façades de couleur vive qui donnent aux lieux une touche résolument méditerranéenne. Après une collation matinale dans l’un des cafés de la place, il vaut la peine de déambuler dans les ruelles de la vieille-ville et de se perdre dans ses cours, impasses et galeries d’art. Si vous préférez faire une halte plus longue, vous pouvez vous rendre au Monte Verità, la colline qui surplombe Ascona, en traversant le cœur de la ville. La montée est assez rude (possibilité de prendre le bus), mais elle vaut le détour. Outre un musée, un centre d’événements et une plantation de thé, on y découvre des témoignages de la communauté naturiste qui vivait ici au début des années 1900.  


À un quart d’heure de bateau d’Ascona se trouvent les îles de Brissago, joyau botanique du Tessin, qui abritent le seul parc botanique insulaire de tout le territoire helvétique et comptent des végétaux venant des quatre coins du monde. Le climat de la région, favorisé par la présence du lac Majeur, permet la croissance de plantes typiques des climats méditerranéens et subtropicaux, qu’il serait impossible de trouver en Suisse autrement.  

Les vues qui se succèdent dans le parc sont particulièrement belles et inspirantes, y compris pour les enfants, qui peuvent en outre profiter d’une captivante chasse au trésor. Quel meilleur endroit qu’une île pour jouer aux pirates? Le parc offre aussi la possibilité de faire une halte pour boire un verre ou déjeuner au restaurant de la Villa Emden, bâtie dans les années 1930. Après cette pause revigorante, il est temps de reprendre le bateau pour Brissago, dernière étape de notre excursion avant de rentrer à Locarno. Brissago est un bourg niché entre les rives du lac et les pentes abruptes de la montagne: ce havre de paix et de tranquillité est idéal pour passer des vacances reposantes. Les jardins des maisons sont emplis de plantes typiquement méditerranéennes, notamment des citronniers et des orangers. Le retour à Locarno est une excellente occasion de revoir depuis le bateau les lieux que l’on a visités et de se détendre sur le pont en profitant du soleil et de la brise. On peut terminer l’excursion en empruntant le funiculaire menant au Sanctuaire de la Madonna del Sasso d’Orselina. Cette splendide église perchée sur un éperon rocheux mérite une visite tant pour sa beauté que pour la vue spectaculaire dont on jouit depuis son portique. On redescend à pied en prenant le Chemin de croix (qu’il conviendrait plutôt de gravir en sens inverse) jusqu’à la vieille-ville, avant de terminer la journée sur la Piazza Grande

Recherche sur ascona-locarno.com


Résultats