Le Mont Sacré « Madonna del Sasso »

Un sanctuaire perché sur un impressionnant éperon rocheux, avec une vue imprenable sur le lac Majeur, la ville de Locarno et le delta du fleuve Maggia.

Qui aurait pensé que la meilleure vue de ce côté du lac pouvait être admirée depuis la terrasse d’une église ? La Madonna del Sasso à Orselina, qui garde amoureusement la ville de Locarno du haut, est un lieu de paix et de recueillement. Destination de pèlerinage importante, le Sanctuaire de la Madonna del Sasso e le Mont Sacré se trouvent sur l’itinéraire «CoEur», le système de parcours de randonnée et de pèlerinage entre la Suisse et l’Italie qui relie la Via Francigena et les chemins de Compostelle.

Le complexe, qui se dresse sur un éperon rocheux, comprend l'église de l'Annunciata, le couvent, le chemin de croix, le chemin des chapelles - dont il ne reste malheureusement que très peu - et la basilique de la Madonna del Sasso, qui s'élève au sommet du Mont Sacré, au bout d'une grande place avec une vue spectaculaire sur la ville, la vallée et le lac Majeur. On y trouve également une niche avec une scène de la Cène représentée par des statues. La basilique est décorée de fascinantes fresques et de tablettes votives. Le Sanctuaire est accessible depuis le cœur de la vieille ville de Locarno, par deux chemins qui partent du pied de la montagne: la route des chapelles (dite «Strada della Valle»), où se trouvent l'église de l'Annunciata et les vestiges de diverses chapelles, ou le chemin de croix avec ses stations avec des bas-reliefs de la Passion du Christ. Ceux qui préfèrent éviter cette montée (qui peut prendre de 20 à 30 minutes) peuvent prendre le très pratique téléphérique pour Orselina, qui part près de la gare et s’arrête juste devant le complexe.   


Selon la tradition, le Sanctuaire de la Madonna del Sasso aurait été fondé en 1487 par le moine franciscain Bartolomeo Piatti d’Ivrea, après que la Vierge Marie lui apparût la veille du jour de l’Ascension en 1480. C’est l’un des lieux historiques et religieux les plus importants du Tessin, avec des œuvres artistiques de grande valeur, comme la statue de la Madonna del Sasso sur la place, le retable Fuga in Egitto de Bramantino et le tableaux Il trasporto di Cristo al sepolcro de Ciseri.

La chapelle dévotionnelle, née suite à la vision de frère Bartolomeo, s'est rapidement transformée en idée de Mont Sacré. Les Monts Sacrés sont des complexes dévotionnels très répandus dans la zone préalpine, caractérisés par une série de chapelles avec des scènes de la vie du Christ, de la Vierge Marie ou des Saints, situés à flanc de montagne. Le complexe de la Madonna del Sasso a subi les premiers changements dès le XVe siècle, tandis qu'au XVIIe siècle la structure existante a été considérablement agrandie. De nombreux ex-voto collectés au fil des siècles témoignent de la dévotion à la Vierge. Aujourd'hui, les frères capucins, à qui le canton a confié la garde religieuse du Mont Sacré, résident dans le couvent. Grâce à une association avec l'Italie, l'Ordre a non seulement gagné de jeunes frères, mais aussi une nouvelle vitalité. Une visite particulièrement intéressante est aussi celle du Musée Madonna del Sasso, ouvert en 2016 et situé dans la partie la plus ancienne du couvent. Parmi les objets exposés, on trouve des vêtements sacrés, des objets de culte, ainsi que des dessins et des peintures du peintre tessinois Antonio Ciseri (1821-1891): un voyage à travers la vie et l'histoire du monastère dans le but de promouvoir les Monts Sacrées des Préalpes.

Recherche sur ascona-locarno.com


Résultats