Le café d’Ascona-Locarno

« Allons prendre un café » est l’une des invitations plus fréquentes au Tessin. Selon les statistiques de l'Organisation internationale du café, la Suisse est l'un des plus grands consommateurs de café au monde, avec une moyenne de 3 cafés par personne et par jour. Et il est universellement reconnu, en Suisse, que le café au Tessin a ce « je ne sais quoi » en plus. Le secret? Nous avons demandé à notre torréfacteur de café local.

Le secret d’un bon café ne réside pas seulement dans la préparation. La qualité des grains, la méthode de torréfaction et le mélange sont fondamentaux pour son succès. Parmi les célèbres torréfacteurs du Tessin, un se trouve justement dans notre région. Le café d'Ascona-Locarno est né en 1965 et est disponible en 13 mélanges différents dont les grains proviennent de différentes régions du monde. 

L'entreprise de torréfaction Caffè Carlito a été créée en 1965 par Carlo Schillig. Aujourd'hui, cette marque artisanale de café s'exporte dans toute la Suisse, mais reste une entreprise familiale basée dans la région de Locarno. Leur premier mélange, "Brasil", est toujours produit aujourd'hui selon la recette originale. Et le Brésil est l'une des régions du monde d'où proviennent les grains de café de ces mélanges, mais pas la seule : Cameroun, Colombie, Guatemala, Inde, Tanzanie, Mexique, Panama, pour n'en citer que quelques-unes. La méthode de récolte du café joue également un rôle dans sa qualité: la récolte manuelle est la seule qui garantisse la santé de la plante - qui n'est pas endommagée - et la qualité du café, puisqu’elle permet de sélectionner et prélever seuls les grains mûrs.

L'étape suivante est la torréfaction du café. La caractéristique de ce café est la torréfaction lente: une méthode artisanale de torréfaction au gaz qui garantit un arôme incomparable au café. Chaque mélange est grillé à 200°C pendant environ 20 minutes. C'est la torréfaction du café qui libère ses arômes et rend chaque mélange unique.

Pendant ce passage, l'élément humain est essentiel: dans les dernières secondes du processus, en effet, il revient au torréfacteur de vérifier le degré de torréfaction à l'œil nu et d'évaluer s'il est nécessaire d'allonger ou de raccourcir la durée. Ces quelques secondes peuvent faire la différence entre un café trop brûlé, un café trop léger et un café absolument parfait. En fait, cela rend chaque cuisson un peu différente des autres et unique. Une fois que les grains sont torréfiés, leur couleur est comparée à des échantillons qui constituent la norme du mélange. Le café Carlito se distingue par une torréfaction moyennement foncée, et c'est précisément ce qui donne au café que l'on boit à Ascona-Locarno ce goût fort et méditerranéen que l'on aime tant. Au Tessin, le café est un rituel, une pause dans la journée et même une occasion de socialiser. Et comme tout rituel, il a ses propres règles. Découvrez comment nous préférons le boire ici au Tessin.
Et maintenant... on prend un café ensemble ?

Recherche sur ascona-locarno.com


Résultats